LES PÈRES DU DÉSERT

 

 

 

 

Ces petites histoires sont très instructives et édifiantes. J'en ajouterai d'autre au fur et à mesure que j'en glanerai sur mon chemin. Gratitude.

APOPHTÈGMES & HISTOIRES

 

Un frère dit à un ancien: “Je ne vois pas de combat dans mon coeur.” L'ancien lui répondit: “Toi, tu es un édifice ouvert de tous les côtés. N'importe qui entre chez toi ou en sort comme il veut, et toi, tu ne sais pas ce qui se passe. Si tu avais une porte, si tu la fermais et si tu interdisais aux mauvaises pensées d'entrer, tu les verrais alors se tenir dehors et combattre contre toi.”

...

Abba Poémen dit : "Un jour, quelqu'un a demandé à Abba Paèsios : Que faire à mon âme, car elle est insensible et ne craint pas Dieu". Et Abba Paèsios lui dit : "Attache-toi à un homme qui craint Dieu, et vivant près de lui, toi aussi, tu apprendras à craindre Dieu".

...

Un archer vit un jour saint Antoine qui prenait quelque délassement avec les frères et cela lui, déplut. Alors Antoine lui dit : « Mets une flèche sur ton arc et tire. » Il le fit et comme il était prié de le faire une seconde et une troisième fois, l’archer dit: « Je pourrai bien tirer tant de fois que je m’exposerai au chagrin de briser mon arc.» Antoine reprit : « Il en est de même dans le service de Dieu ; si nous voulions y persister outre mesure, nous serions brisés vite : il convient donc de se délasser quelquefois. » Ce qu'ayant entendu cet homme, il se retira édifié."

...


Un frère dit à saint Antoine: "Prie pour moi". Le vieillard lui répondit: "Je ne te prendrai pas en pitié, ni Dieu non plus, si toi-même n'y mets pas du tien et ne supplies pas Dieu."

...

L'Abbé Joseph de Thèbes disait : il y a trois sortes d'hommes qui trouvent grâce aux yeux de Dieu. D'abord ceux qui, lorsqu'ils sont malades et tentés, acceptent tout en remerciant Dieu. Puis ceux qui accomplissent leurs tâches avec pureté sous le regard du Seigneur sans chercher à plaire aux hommes. Enfin ceux qui obéissent à un père spirituel et renoncent à leur volonté propre.

...

Un frère demanda à l'un des Anciens : « Que puis-je faire de bien pour avoir la vie éternelle? » Il répondit : « Dieu seul sait ce qui est bien. » Cependant, j'ai entendu dire que quelqu'un ayant posé cette question au Père Abbé Nisteros le Grand, ami de saint Antoine, il répondit : « Toutes les bonnes œuvres ne sont pas semblables. Car l'Écriture raconte qu'Abraham pratiquait l'hospitalité et que Dieu était avec lui; qu'Élie aimait à prier seul, et que Dieu était avec lui; que David était humble, et que Dieu était avec lui. Par conséquent, tout ce que votre âme désire accomplir, selon la volonté de Dieu, faites-le, et elle sera sauvée. »

...

L'Abbé Hyperichios disait : mieux vaut manger de la viande et boire du vin que dévorer la chair de votre frère en le dénigrant.

...

L'Abbé Poemen disait : c'est dans les tentations que se manifeste la vertu d'un moine.

 

...

Un Ancien disait : nous n'avançons pas dans la vertu parce que nous ne connaissons pas nos limites, et que nous n'avons pas la patience de continuer ce que nous avons commencé. Nous voudrions devenir vertueux sans la moindre peine.

 

...

L’abbé Or a dit : « La couronne d’un moine est l’humilité ».

 

 

pères.jpg