François.jpeg

SAINT FRANÇOIS D'ASSISE

 

 

 

 

 

 

 

LA VRAIE JOIE

Un jour, à Sainte-Marie, le bienheureux François appela frère Léon et dit : « Frère Léon, écris. » Et il lui répondit : « Voilà, je suis prêt »

-Écris, dit-il, quelle est la vraie joie. Un messager vient et dit que tous les maîtres de paris sont venus à l’Ordre ; écris : ce n’est pas la vraie joie. De même, tous les prélats d’outre-monts, archevêques et évêques ; de même, le roi de France et le roi d’Angleterre ; écris : ce n’est pas la vraie joie. De même, mes frères sont allé chez les infidèles et les ont convertis à la foi ; de même, j’ai de Dieu une telle grâce que je guéris les malades et fais beaucoup de miracles : je te dis qu’en tout cela n’est pas la vraie joie.

-Mais quelle est la vraie joie ?

- Je rentre de Pérouse et par une nuit profonde je viens ici, et c’est un temps d’hivers, boueux et froid au point que des pendeloques d’eau froide congelée se forment aux extrémités de ma tunique et me frappent toujours les jambes, et du sang coule de ces blessures. Et tout en boue et froid et glace, je viens à la porte, et après que j’ai longtemps frappé et appelé, un frère vient et demande : « Qui est-là ? » Moi je réponds : « Frère François. » Et lui dit : « Va-t’en ; ce n’est pas une heure descente pour circuler, tu n’entreras pas. » Et à moi qui insiste, à nouveau il répondrait : « Va-t’en ; tu n’es qu’un simple sans instruction. En tout cas, tu ne viens pas chez nous ; nous sommes tant et tels que nous n’avons pas besoin de toi. » Et moi, je me tiens à nouveau debout devant la porte et dis :

« Par amour de Dieu, recueillez-moi cette nuit. » Et lui répondrait : « Je ne le ferai pas. Va au lieu des Crucigères et demande là-bas. » Je te dis que si je garde patience et ne suis pas ébranlé, en cela est la vraie joie, la vraie vertu et le salut de l’âme. »

CANTIQUE DU SOLEIL
 


Très Haut, tout puissant et bon Seigneur,
à toi louange, gloire, honneur, et toute bénédiction ;
à toi seul ils conviennent, O Très-Haut,
et nul homme n’est digne de te nommer.


Loué sois-tu, mon Seigneur, avec toutes tes créatures,
spécialement messire frère Soleil,
par qui tu nous donnes le jour, la lumière ;
il est beau, rayonnant d’une grande splendeur,
et de toi, le Très Haut, il nous offre le symbole.


Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur Lune et les étoiles :
dans le ciel tu les as formées,
claires, précieuses et belles.


Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Vent,
et pour l’air et pour les nuages,
pour l’azur calme et tous les temps :
grâce à eux tu maintiens en vie toutes les créatures.


Loué sois-tu, Seigneur, pour notre sœur Eau,
qui est très utile et très humble,
précieuse et chaste.


Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Feu,
par qui tu éclaires la nuit :
il est beau et joyeux,
indomptable et fort.


Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mère la Terre,
qui nous porte et nous nourrit,
qui produit la diversité des fruits,
avec les fleurs diaprées et les herbes.


Loué sois-tu, mon Seigneur, pour ceux
qui pardonnent par amour pour toi ;
qui supportent épreuves et maladies :
heureux s’ils conservent la paix,
car par toi, le Très Haut, ils seront couronnés.


Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour notre sœur la Mort corporelle
à qui nul homme vivant ne peut échapper.
Malheur à ceux qui meurent en péché mortel ;
heureux ceux qu’elle surprendra faisant ta volonté,
car la seconde mort ne pourra leur nuire.


Louez et bénissez mon Seigneur,
rendez-lui grâce et servez-le
en toute humilité.

 

PRIÈRE ATTRIBUÉE À SAINT FRANÇOIS

 

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à
être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer.

Car c’est en se donnant qu’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve,
c’est en pardonnant qu’on est pardonné,
c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »

PRIÈRE D'OFFRANDE TOTALE

Seigneur, je t'en prie, que la force douce et brûlante de ton amour prenne entièrement possession de mon âme et l'arrache à tout ce qui est sous le ciel, afin que je meurs par amour de ton amour comme tu as daigner mourir par amour de mon amour.

Amen

PREMIÈRE RÈGLE DES FRÈRES MINEURS
(Extraits)


Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.

Vivre dans l'obéissance, en chasteté et sans biens propres.


« Si tu veux être parfait, va, vends tout ce que tu possèdes et donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel ; puis viens et suis-moi ; »


« Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à soi-même, qu'il prenne sa croix et me suive ; »


« Si quelqu'un veut venir à moi, et ne hait pas son père et sa mère, sa femme et ses enfants, ses frères et ses sœurs, et jusqu'à sa propre vie, il ne peut être mon disciple. Et quiconque aura quitté son père ou sa mère, ses frères ou ses sœurs, sa femme ou ses enfants, ses maisons ou ses champs à cause de moi, recevra le centuple et possèdera la vie éternelle. »


Qu'il vende tous ses biens et prenne soin de distribuer le tout au pauvres.
 

Quiconque met la main à la charrue et regarde en arrière, n'est pas propre au royaume de Dieu.
 

« Ce genre de démons ne peut être chassé que par le jeûne et la prière »
 

« Lorsque vous jeûnez, ne prenez pas un air triste comme les hypocrites »
 

« Je ne suis pas venu pour être servi mais pour servir »
 

Si quelqu'un se perd par leur faute et leur mauvais exemple, il devront en rendre compte au jour du jugement devant leur Seigneur Jésus-Christ.
 

Ce ne sont pas les bien portants mais les malades qui ont besoin du médecin.
 

Que celui qui veut être le plus grand soit leur serviteur.
 

Qu'ils se lavent les pieds l'un à l'autre.
 

Que celui qui ne veut pas travailler ne mange pas.
 

Fais toujours quelque bonne œuvre pour que le démon te trouve occupé.
 

Que les frères prennent garde de ne pas montrer visage triste et sombre comme les hypocrites mais qu'ils se montrent joyeux dans le Seigneur, gais et aimable comme il convient.
 

« Gardez-vous avec soin de toute méchanceté et de toute avarice ; défiez-vous des sollicitudes de ce monde et des soucis de cette vie. »
 

Si nous avons des aliments et de quoi nous couvrir, nous devons être satisfaits
 

Que chacun aime et nourrisse son frère, comme une mère aime et nourrit son enfant, et avec ce que Dieu lui aura accordé.
 

« Prenez garde à vous-même de peur que vos cœurs ne s'appesantissent par l'excès du manger et du boire et par les soucis de cette vie. »
 

Que tous les frères prennent garde de calomnier qui que ce soit, et qu'ils évitent les disputes de mots, au contraire qu'ils s'efforcent de garder le silence autant que Dieu leur en accordera la grâce.
 

Paix à cette maison.
 

« Voici que je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme des serpents et simples comme des colombes. »
 

« Qui aura perdu sa vie pour moi, la sauvera pour la vie éternelle. »
 

«  Ne pas craindre ceux qui tuent le corps et après cela ne peuvent rien faire de plus. »
 

Aussi je supplie, au nom de l'Amour qu'est Dieu, tous mes frères prédicateurs, orateurs et travailleurs, aussi bien clercs que lais, qu'ils s'efforcent de s'humilier en tout, de ne pas se glorifier, de ne pas se réjouir en eux-mêmes, de ne pas s'exalter intérieurement de leurs belles paroles et de leurs belles œuvres, ni même d'aucun d'aucun bien que Dieu dit ou fait et accomplit parfois en eux et par eux, selon ce que dit le Seigneur : « Cependant ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis ». Et persuadons-nous bien qu'il ne  nous appartient en propre que nous vices et nos péchés. Nous devons plutôt nous réjouir quand nous sommes en butte à des épreuves de toute sorte.

Extrait des Oeuvres complètes